Le Consiglio d’Ornato à Nice

Consiglio d'Ornato

Le Consiglio d’Ornato est un héritage du XIXème siècle à Nice. Cet organisme majeur dans l’histoire urbaine de Nice a vu le jour en 1832. Il a laissé une empreinte indélébile sur le développement de la ville jusqu’à sa dissolution en 1860 et même après. Retour sur l’histoire et les réalisations de cette institution qui a contribué à façonner l’esthétique niçoise.

Histoire du Consiglio d’Ornato

Fondé en 1832, le Consiglio d’Ornato a émergé dans un contexte où Nice était en pleine transformation. La ville, alors sous le contrôle du royaume de Piémont-Sardaigne, cherchait à moderniser son paysage urbain tout en préservant son patrimoine architectural.

L’objectif premier du Consiglio d’Ornato était de guider et de réguler le développement urbain de manière à garantir une croissance harmonieuse et esthétique. Cette commission indépendante était composée de 9 notables niçois. Le premier Consul (équivalent du Maire), le juge du canton, l’ingénieur de la province, un Juge des poids et mesures, quatre conseillers municipaux et l’architecte de la Ville.

Missions du Consiglio d’Ornato

Les missions du Consiglio d’Ornato étaient multiples. Il était chargé de superviser l’expansion urbaine et de définir des normes architecturales. Il veillait à ce que les nouveaux projets s’intègrent de manière cohérente dans le tissu existant de la ville. En collaboration avec des architectes renommés de l’époque, dont Scoffier, l’organisme a contribué à façonner un paysage urbain qui reflétait à la fois la modernité émergente et l’héritage historique de Nice.

Un exemple de normes qui étaient alors imposées :

  • Toutes les propriétés privées devaient être fermées par une grille dont le dessin était soumis au Consiglio
  • La largeur des nouveaux boulevards était fixée à 20 mètres plus 7 mètres de jardins privés en retrait

Des réalisations notables à Nice

Pendant ses années d’activité, le Consiglio d’Ornato a joué un rôle crucial dans la conception de plusieurs projets emblématiques à Nice. Création de nouvelles places publiques (Masséna) et de nombreuses artères (dont le quai des Etats-Unis). Régénération de quartiers entiers (Rive droite du Paillon) et création du Port de Nice. L’impact de cet organisme se faisait sentir partout à Nice. Des édifices historiques ont été préservés. Tandis que de nouvelles constructions ont été soigneusement planifiées pour compléter le caractère unique de la ville.

Bien que dissous en 1860, lors du rattachement de Nice à la France, les projets du Consiglo d’Ornato ont largement inspiré les futurs architectes français.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Pinterest

Une question ?

CONTACTEZ AGENCE ISTRA:

S'identifier

S'inscrire

conditions générales

GROUPE POUR PAGES DYNAMIQUE

Message envoyé
avec succés.

AGENCE ISTRA