PEL : ce qu’il faut connaitre sur ce compte épargne

5 mars 2018

Le PEL (plan d’épargne logement) est l’un des placements préférés des contribuables désirant épargnés leurs économies en vue de réaliser un projet ou pour faire face à un imprévu. Tout comme le CEL (compte d'épargne logement), ce produit permet d’obtenir un prêt à taux préférentiel et de jouir d’intérêt totalement défiscalisé.

Comment faire pour ouvrir un PEL ?

Le PEL est un compte d’épargne accessible à toutes personnes (majeurs ou mineurs). Pour en ouvrir un, il suffit de signer un contrat écrit avec un établissement bancaire et de faire un dépôt initial de 225 € au minimum. Le compte devra ensuite être alimenté régulièrement. Le montant à déposer dépend de la période de versement que le titulaire a sélectionné. Il est de 45 € pour un placement mensuel, 135 € par trimestre et 270 € par semestre. Il est toutefois à noter que les contribuables peuvent faire un versement exceptionnel.

Pour information, les intéressés ne peuvent avoir qu’un seul et unique PEL. Dans le cas où le détenteur possède déjà un CEL, il ne peut ouvrir un plan d’épargne logement que dans la banque où se trouve son CEL.

Les avantages du PEL

Le plan d’épargne logement dispose de plusieurs avantages. En premier lieu, il donne accès, après 4 ans d’épargne, à un prêt immobilier (d’un montant 92 000 € au maximum) pour acheter un logement ou faire des travaux de rénovation. Il offre également l’opportunité d’obtenir un emprunt pour acquérir des parts d’une société civile de placement immobilière (SCPI). Pour finir, le PEL permet de faire fructifier ses économies grâce aux intérêts. Il est à noter que le taux de rémunération dépend de la date d’ouverture du compte. Il est de 2,5 % pour ceux ouverts entre août 2003 et janvier 2015 ; 2 % entre février 2015 et janvier 2016 ; 1 % entre le 1er août 2016 et le 31 décembre 2017 et enfin, 0,70 % depuis janvier 2018.

Les changements du PEL en 2018

Depuis le début de l’année 2018, le mode de fonctionnement du PEL à changer. En effet, les comptes ouverts à partir de 2018 seront soumis, dès la première année d’acquisition, à un prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30 %. De plus, les détenteurs ne peuvent plus obtenir de prime d’état en cas d’emprunt immobilier.

Les autres informations à connaitre sur le PEL

Le PEL est un produit d’épargne bloqué plafonné à 61 200 €. Ainsi, tout retrait des fonds avant terme (4 ans minimum) empêche de bénéficier de la totalité des avantages du plan d’épargne logement. En outre, les détenteurs ne peuvent plus alimenter leur compte au bout de 10 ans d’acquisition. Toutefois, leur PEL continuera de produire des intérêts.

À titre d’information, le plan d’épargne logement est cumulable avec d’autres produits tels que le LDDS (livret de développement durable et solidaire), le CEL ou encore le livret A. 


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visite du site.

En savoir plus Fermer