N’oubliez pas les charges et taxes

14 octobre 2017

Passer du statut de locataire à propriétaire induit des frais annexes qui sont en augmentation constante.

Au moment de l’achat d’un appartement, les acquéreurs (et en particulier les primo-accédants) sont souvent plus attentifs à la mensualité de crédit qu’aux charges de copropriété et aux taxes qu’ils auront à payer. Or, ces frais viendront s’ajouter au remboursement du prêt et grèveront leur budget.

En bref, voilà ce qu’il vous faut savoir :

-  Quand vous êtes locataire, vous ne remboursez au bailleur qu’une partie des charges de copropriété (autour des 2/3); quand vous achetez un appartement et devenez copropriétaire, votre budget charges augmente de manière sensible.

-  Quand vous êtes locataire, vous payez la taxe d’habitation et remboursez au bailleur la taxe d’enlèvement des ordures ménagères; en devenant propriétaire, il vous faudra en plus payer la totalité de la taxe foncière.

Je vous invite donc à intégrer ces sommes dans le calcul de votre budget mensuel consacré au logement.

Dernier conseil : avant de vous engager, demandez à voir le montant des charges des années précédentes. 

En outre, la Loi Alur prévoit que vous soient communiqués les procès-verbaux des 3 dernières assemblées générales, le règlement de copropriété et ses modificatifs, ainsi que le carnet d’entretien de l’immeuble. Cela vous permettra d’avoir une vue d’ensemble de la copropriété et de connaître les éventuels frais exceptionnels (travaux de façade, d’ascenseur …).

Nice fait partie des grandes villes françaises les plus chères en termes de prix de l’immobilier, mais aussi de charges de copropriété. 


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visite du site.

En savoir plus Fermer